Soirée du Prix Guide Fooding 2015

Hôtel Grand Amour

30.11.2015
#lifestyle

Quel bonheur de s’asseoir à la table du Fooding, une fois l’an, pour découvrir les lauréats du Prix de son indispensable guide à bien manger. Au menu 2015 ? Des bouchées brutes, presque paléolithiques, parfois étranges. Du « yuck and yummy » ultra-festif et 100% câlin.

Cette année, le Bureau a invité ses plus fins gourmet dans les chambres flambant neuves de l’hôtel Grand Amour. Celui d’André, nouveau né de la famille Amour, qui après un premier opening des plus confidentiels vendredi soir dernier a ouvert ses portes au joyeux raout de la bistronomie parisienne. Et comme d’hab’, le programme tient en deux mots : s’amuser, manger. A tous les étages, les chefs ont pris leurs quartiers et dévoilent les plats les plus inédits du siècle gastronomique, dont les « Tentacules japarisiens » du restaurant le Cette, les « ovaires de seiche snackés » du Percherons ou les têtes de poissons frites proposée par le Paris Popup. S’ensuivent les grands classiques Fooding venus des meilleurs tables, déjà primées ou non – les coeurs de canard du Servan, le jambon de Bellota Bellota, le tartare de boeuf du Mandoo Bar ou les huitres de Prat Ar Coum.

La pièce s’est donc jouée à tous les étages, sur les moquéquettes grivoises de l’ami André, avec pour point d’orgue évident la très attendue remise des Prix qui a consacré cette année, en vrac, le Densou (Meilleure table), Le Bon Saint Pourçain (Meilleur bistrot), La Bonne Mère (Meilleure pizza), sans oublier Alexandre Gauthier, récipiendaire du Fooding d’honneur, pas volé. Avec l’Impératrice aux tourne-disques pour la digestion. Fameux.

Photos: Say Who
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.