Sous le regard de Pierre Hardy, les objets d’exception d’Artcurial réinventent leur histoire

Artcurial

28.06.2017
#lifestyle

La saison estivale arrivée, Artcurial posera bientôt ses valises dans sa résidence secondaire de Monte-Carlo pour ses ventes de prestige devenues un rendez-vous incontournable des collectionneurs monégasques et venus du monde entier. Trois spécialités sont à l’honneur pour cette nouvelle édition : la joaillerie, l’horlogerie et une exceptionnelle collection de pièces uniques de la maison Hermès (la spécialité Hermès Vintage demeure l’une des composantes emblématiques des ventes estivales d’Artcurial). Pour la seconde fois, la maison a confié à un talent français la mission de sélectionner et rassembler les pièces qui seront mises aux enchères du 17 au 19 juillet prochain sous le marteau de François Tajan. Alors qu’Elie Top relevait le défi l’année dernière, Pierre Hardy reprend le flambeau cette année pour cette mission de haut vol. Grâce à son regard esthétique pointu, le créateur a rassemblé une sélection d’objets de grand luxe et s’est amusé à leur recréer une histoire sur des collages à l’image de vanités modernes. Parmi les pièces les plus remarquables, un rare clip de corsage Van Cleef & Arpels représentant une ballerine ornée de diamants (pièce à trouver parmi les 557 lots de joaillerie mis aux enchères), un lot de vingt montres de la collection d’Arman, ou encore le sac Kelly d’Hermès, pièce unique ornée d’une sérigraphie sur toile d’un portrait de la Princesse Grace, cadeau offert à la Princesse Stéphanie de Monaco. Ainsi collectionneurs et amis d’Artcurial se sont réunis ce mercredi à Paris pour découvrir la collection exceptionnelle d’objets, avant qu’ils ne s’envolent pour la Riviera pour rencontrer leurs futurs acquéreurs.

Photos: Say Who

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.