La Fashion Week parisienne aura décidément fait la part belle aux animaux. Alors que la veille Thom Browne présentait une véritable Arche de Noé nouvelle génération, Stella McCartney faisait défiler des mascottes tout en poils au milieu de sa collection automne-hiver 2020-21. Les vaches, lapins, renards et alligators (qui accueillaient également les invités à l’entrée de l’Opéra Garnier) sautillent gaiement, leurs sacs en cuir vegan à l’épaule. Une manière pour la créatrice connue pour son engagement pour la cause animale et écologique d’inverser les rôles tout en faisant sourire (et si les animaux portaient des sacs en peau humaine ?). Au premier rang, Constance Jablonski, Shailene Woodley, Isabelle Huppert et Sheila Hicks (qui avait collaboré avec la créatrice l’année dernière) prennent place sur des cubes réutilisables alors que l’accent est mis sur la réduction des émissions de dioxyde de carbone. Même devant l’urgence environnementale, Stella McCartney livre ici une collection où la légèreté et l’humour sont de mise. Les mannequins défilent dans des tenues fluides sur lesquelles on distingue parfois un imprimé “méduse”, des trench coats à col montant et de superbes pièces en maille. Reine incontestée d’une mode “green”, Stella McCartney tape encore une fois dans le mille.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.