fbpx

Supima, l’organisation qui promeut le coton américain de haute qualité, soutient la jeune création contemporaine depuis plus de dix ans. D’abord avec sa Supima Design Competition, qui récompense chaque année de jeunes créateurs sortis des meilleures écoles américaines. Puis, depuis quatre ans, par le biais du Supima Design Lab, un espace d’expérimentation autour de sa fibre coton exceptionnelle, toujours dans l’optique de promouvoir l’innovation et favoriser un design plus respectueux de l’environnement. Cette quatrième édition du Design Lab, traditionnellement présenté à Paris pendant la Fashion Week, intervenait cette année quelques jours après le Festival d’Hyères, pour lequel plusieurs des designers finalistes (et gagnants) ont relevé le challenge de créer des tenues complètes en utilisant le coton Supima. On compte parmi eux le lauréat du Grand Prix du Jury Première Vision Ifeanyi Okwuadi, Venla Elonsalo, Sofia Ilmonen, Mengche Chiang ou Rukpong Raimaturapong, lauréat du Prix le19M des Métiers d’Art de Chanel. Outre les talents révélés à la Villa Noailles, Supima présentait le travail de la grande lauréate de son concours : Yuki Xu, issue de la Rhode Island School of Design. Cette année encore, l’exposition à l’Hôtel de la Salle mettait également en avant quelques-uns des talents les plus prometteurs de leur génération, présentés comme « leading designers », à commencer par Charles de Vilmorin, Pierre Kaczmarek, Mira Mikati ou Tom van der Borght, lui aussi révélé par le Festival d’Hyères l’année dernière…

Photos : Valentin Le Cron

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.