En marge de l’ouverture de la FIAC, Urs Fischer a littéralement allumé la galerie Gagosian avec sa nouvelle installation présentée dans son espace de la rue de Ponthieu (8ème). Sa sculpture-bougie titrée “Leo (George & Irmelin)” montre un Leonardo DiCaprio de cire entouré de ses parents. L’acteur de cire se dédouble, parlant à son père d’un côté, enlaçant sa mère de l’autre. Ce lundi soir, à l’occasion de l’inauguration de son exposition – conjointement présentée avec un nouveau solo show de l’artiste Spencer Sweeney – l’artiste a allumé sa bougie humaine (une approche de l’installation artistique qui l’a fait connaître). Elle fondra tout au long de l’exposition prévue pour se terminer le 20 décembre. Alors que la cire noire s’écoule lentement le long du corps blanc immaculé de “Leo”, c’est une faune mondaine bien en chair et en os qui s’émerveille devant l’installation : Derek Blasberg, Jean Pigozzi et Sarah Andelman en tête de file. Les téléphones sont levés, les clichés Instagram partagés… Une œuvre qui rappelle la bougie de la mécène et collectionneuse Dasha Zhukova que Fischer présentait à Londres en 2018. Alors que son exposition questionne le temps qui passe et la nature de l’œuvre, l’artiste américain Spencer Sweeney présente quant à lui “Smalls”, sa toute première exposition pour Gagosian Paris regroupant une nouvelle série de tableaux exposées au premier étage de la galerie…

Photos: Valentin Le Cron
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.