Alors qu’elle déménageait dans ses nouveaux espaces du Boulevard Haussmann en septembre dernier, la galerie Eva Hober présente aujourd’hui son exposition consacrée au pionnier de la Nouvelle Figuration, Peter Klasen. L’artiste allemand qui s’est fait connaître dès les années 1960 pour ses “tableaux-rencontres” mêlant la pratique photographique, le collage et la peinture à l’aérographe notamment, dévoile une série de tableaux hybrides en hommage aux maîtres Malevitch, Mondrian et Schwitters. Alors qu’il pourrait aisément être lui-même placé dans cette catégorie d’artistes qui ont eu un impact considérable sur l’histoire de l’art, Peter Klasen engage chez Eva Hober un “Dialogue avec les Maîtres” qui donne son nom à l’exposition. Mais le soir de l’inauguration, le dialogue n’avait pas seulement lieu sur les toiles aux murs, il perdurait à travers la présence d’une plus jeune génération d’artistes notamment incarnée par Clément Cogitore, lui aussi représenté par la galerie. Fervent collectionneur de l’artiste, il n’était pas étonnant de croiser Gérard Joulie et son fils Christophe, dont le nom est bien connu pour être une institution dans le monde de la restauration parisienne. A voir jusqu’au 11 mai prochain.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.