fbpx

« L’été à Toulon & Hyères », c’est parti ! La Villa Noailles inaugurait ce week-end ses expositions d’été dans les deux villes varoises alors qu’ont été annoncés les reports des nouvelles éditions du Festival d’Hyères en octobre prochain, et des deux éditions de Design Parade en 2021. Même face à la situation sanitaire sans précédent, la Villa Noailles a réussi à concocter un parcours artistique de choix avec son lot de nouveautés. Alors que l’itinéraire de ce week-end d’inauguration débutait à la Fondation Carmignac à Porquerolles, les festivités hyéroises commençaient le 9 juillet dans la vieille ville avec l’ouverture de L’Annexe. Logé dans un ancien bar, ce nouveau lieu inauguré par la Villa Noailles accueillera expositions et ateliers de création au plus près des habitants de la ville, et s’inscrit dans le Parcours des Arts qui réunit près de quarante entités créatives dans les rues piétonnes du centre ancien. La conception du lieu a été confiée à Superpoly, duo hyérois constitué d’Antoine Grulier et Thomas Dufour, dont le travail de scénographie et d’architecture d’intérieur avait déjà été remarqué lors de l’édition 2016 de Design Parade Toulon. À L’Annexe, ils rendent hommage à Charles et Marie-Laure de Noailles avec une grande fresque imprimée sur un rideau visible depuis l’extérieur. Le lendemain, le parcours continuait à Toulon avec l’inauguration des expositions de François Halard à l’Hôtel des Arts et de Matthieu Cossé et Benoît Maire à l’ancien évêché. Alexandre Benjamin Navet y présentait également ses projets in situ en trois lieux de la ville qu’il recouvrait de ses tracés colorés : la Rue des Arts, la façade de l’Hôtel des Arts et les murs de la cour de l’ancien évêché. Toutes ces interventions artistiques entrent en résonance avec l’exposition à la galerie du Canon retraçant la riche histoire artistique de la ville depuis la période d’après-guerre. Le parcours se terminait le 11 juillet à la Villa Noailles en présence du maire de la ville Jean-Pierre Giran et Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO. À cette occasion, les invités de Jean-Pierre Blanc et Pascale Mussard pouvaient faire l’expérience du fruit de résidences artistiques menées à la Villa par Sara Favriau et Antoine Carbonne, alors que l’exposition “Héros, Héroïnes” réunissait plusieurs artistes autour des visages hyérois et parisiens qui ont œuvré en première ligne pendant le confinement.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.