Benjamin Moreau L’artiste aux multiples facettes 14.10.2014

 Radioooooooo c’est une machine musicale à voyager dans le temps et l’espace.

Moitié du duo d’artistes Kolkoz, représenté par la galerie Perrotin, Benjamin Moreau vient de dégoupiller sur Internet sa grenade musicale baptisée Radiooooo. De ses débuts derrière les platines du Baron à cette webradio révolutionnaire, ‘MC Moru’ a toujours avancé en bande. Entre temps, il a trouvé l’amour, gonflé un chalet suisse pour Miami Art Basel et compilé plus de 100 ans de pépites sonores venues des quatres coins du globe. Rencontre avec un grand enfant à tendance mélomane.

Comment en es-tu arrivé à Radiooooo ?

C’était un vieux rêve : la machine à voyager dans le temps. Toute notre équipe cherchait ce type de musique depuis des années. C’était donc une évidence pour nous de trouver un moyen de partager nos trésors et d’essayer de récupérer ceux des autres. Il y a une dix ans, la musique prenait moins de place dans ma vie : quand je suis devenu DJ pour le Baron, j’ai dû me mettre à en chercher. C’est donc vite devenu un boulot envahissant, je me suis transformé en chercheur via les blogs spécialisés, les discothèques de copains dans le monde entier etc… C’est d’autant plus excitant aujourd’hui avec tout ce qu’offre le web.

Y a-t-il un lien entre cette initiative musicale et ton statut d’artiste?

Oui et non. Disons que j’essaie de monter ce projet comme un laboratoire un peu foutrax, qui permet de faire plein d’expériences au niveau de l’identité visuelle et des moyens de recevoir cette expérience. Vous verrez tout ca bientôt ! Radioooooo.com est plus qu’un site internet, c’est pour moi un vrai espace de liberté, presque plus grand que celui de l’art contemporain où tout est finalement très codé, très fermé. Avec Radiooooo, je crée tout de A à Z, sans me poser de questions, avec la plus grande naïveté possible ! C’est assez jouissif.

Résume-nous Radiooooo en quelques mots.

Radioooooooo (de 5 à 25 « O » !) c’est une machine musicale à voyager dans le temps et l’espace. Ça commence avec les débuts des enregistrements en 1900 jusqu’au derniers remix actuels. C’est une collection de trésors musicaux, paradoxalement non exhaustive, très subjective. L’idée, c’est qu’au fin fond de l’Indonésie dans les années 30, vous allez rester scotchés par la beauté des titres, même si à-priori, la musique indonésienne vous fait chier. Radiooooo se base aussi un système collaboratif : chacun peut envoyer, de n’importe coin de la planète, des morceaux qu’il estime être dignes de figurer dans notre bazar. Ensuite, en interne, on filtre (car il est plus facile de trouver les bon titres au Kazakstan quand on est Kazakh !). Et pour la première semaine, ça cartonne ! On reçoit environs 150 titres par jour, le rêve pour nous (on en valide environs 10%) ! Le site est assez simple : une carte, une timeline ainsi qu’un bouton qui permet de choisir un MOOD (si on fume un pétard tranquille à la maison sur son canap, on passe en mood SLOW par exemple).

Dresse-nous un organigramme des personnes en lien direct ou indirect avec le projet.

Il y a cinq administrateurs musicaux à l’origine de la base musicale : Noemi Ferst, Karl Guiffray, Victor Kiswell, Alexandre Grynszpan et moi. Raphael Hamburger participe aussi en étant Directeur Général. Anne-Claire Troubat est quant à elle la tête sur nos épaules : elle s’occupe des problèmes de gestions des droits musicaux (un joli casse-tête) ainsi que la partie business. Avec Noemi, nous nous occupons ensemble de toute la partie graphique et la communication à laquelle nous portons beaucoup d’attention. Vous verrez…

Aujourd’hui, est-ce le propre d’un artiste d’avoir la capacité de se diversifier ?

Je ne sais pas … Le propre d’un artiste pour moi, et depuis toujours, est de se sentir libre de faire des choses que d’autres n’oseraient pas et de le faire de manière obsessionnelle, de les pousser à leur paroxysme. La capacité de se diversifier, je crois que c’est le super pouvoir de tout le monde aujourd’hui… avec sa console de jeux, on est à la fois pilote automobile, maire d’une ville, tueur à gages…

Et Emmanuel Perrotin (son galeriste, ndlr), il en pense quoi de tout ca ?

Que du bien ! C’est grâce à lui que l’aventure a pu commencer, il a mis l’argent de départ. Il est dans le board de radiooooooo, et c’est notre bienfaiteur numéro 1 !

Propos recueillis par Benjamin Belin et Amandine Flament

http://beta.radiooooo.com/

Les photos de la soirée de lancement ici

Les photos de la soirée d’affichage sauvage ici

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.