Camelia Jordana 26.10.2010

Exit les lunettes noires et l’étiquette de La Nouvelle Star… Au lendemain du concert de soutien aux journalistes de France 3, et à la veille de sa première Cigale le 8 novembre comme du Prix Constantin le 12, la jeune chanteuse, qui vient tout juste d’être choisie par l’UNICEF, n’est plus prometteuse, mais déjà confirmée… Et débordée !

Quels sont les rapports que tu entretiens avec ton public ? Comment expliques-tu que tu aies des fans de 7 à 77 ans ?

J’ai une fanbase assez chouette qui entretient énormément le site. Ils sont hyper mignons, toujours là à mes concerts. Pour la plupart, ils ont entre 14 et 50 ans, mais c’est vrai que cela peut aller de 7 à 77 ans. Le côté jeu de société ? Plus simplement, je pense que le versant teenage vient de La Nouvelle Star. Les plus âgés, peut-être via leurs enfants, ou ceux qui aiment la musique et que j’ai réussi à toucher en m’entourant d’artistes reconnus dans le métier (ndlr : BabX, Matthieu Boogaerts, etc).

Plus d’un an après La Nouvelle Star, tu crois que tu es toujours étiquetée produit télé ou pas ? Tu revois des gens de l’émission ?

Aujourd’hui, je ne pense pas que cela joue encore, même si cette expérience m’a permis d’avancer. Quant aux gens de l’émission, si c’est André Manoukian que je vois le plus souvent, je croise Philippe Manœuvre de temps en temps et Lio sur des plateaux… Mais Sinclair, pas du tout !

Dans quel état d’esprit es-tu à la veille de la Cigale ?

C’est une date assez stressante car je sais que tous les gens du milieu seront là et qu’on m’attend au tournant, mais ça va. Les cinq dernières minutes avant je serai stressée, c’est sûr, mais sinon tout va bien. Et puis, ce n’est que le début. Je tourne jusqu’en décembre, je repartirai en mars, et je dois déjà faire plein de festivals l’an prochain, alors je relativise.

Maintenant que tu viens d’avoir 18 ans, tu vas aller au Baron ?

Je n’ai pas attendu ! Mais pour moi, avoir 18 ans c’est autre chose. Cela signifie que je vais pouvoir avoir ma carte d’électeur, et m’en servir…

Tu ne te sens pas un peu déracinée, si jeune à Paris ? Comment cela se passe avec ta famille, tes amis d’Hyères ?

Non, Paris, c’est la vie ! J’habite ici depuis avril 2009 et tout se passe bien. Au début mes parents avaient un peu peur, mais aujourd’hui ils ont compris que j’étais bien entourée. On ne s’appelle pas toutes les 5 minutes, même pas une fois par jour. Quant à mes amis, on n’a pas non plus besoin de s’appeler tout le temps, mais on est là. Là, je viens juste de déménager dans le 11ème. J’adore ce quartier.

Quels sont les morceaux, les artistes qui te plaisent en ce moment ?

En général, j’adore Thom Yorke ou Devendra Benhart, mais BaBx m’a fait découvrir Bango Angola et Waldemar Bastos récemment, alors je suis dans une phase ‘musiques du monde’ en ce moment !

Tu n’en as pas déjà assez des interviews, des journalistes ?

Non, pas du tout. Mais, il y en a une là qui m’a fait le fameux ‘questionnaire de Proust’. J’ai répondu « banane » à tout, en me demandant si elle était sérieuse…

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.