Jaume Plensa 18.10.2012 #art

Avec la velléité de prendre pleinement possession de la ville en proposant des oeuvres extérieures parfois monumentales, la FIAC sort de sa nef et se décline dans le Jardin des Tuileries, le Jardin des Plantes ainsi que sur l’esplanade des Invalides et la place Vendôme. Cette année, on retrouve au coeur de cette dernière trois sculptures de l’artiste catalan Jaume Plensa – Yorkshire Soul II, Istanbul Blues, Irma’s White Head – qui illuminent l’espace de ces personnages constitués d’éléments de langage universels (alphabet, notes), tels des témoins silencieux de l’activité urbaine. Il livre à Saywho les clés de son travail, au pied de la colonne Vendôme.

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.