Thomas Erber Cabinet de curiosités 23.06.2014 #art

Thomas Erber aime rechercher créateurs et marques autour du monde pour son dorénavant célèbre cabinet de curiosités. Ce mois-ci, l’ex homme de presse réunit chez The Broken Arm, en collaboration avec Antoine de Beaupré, ses amis photographes pour une exposition sur l’été baptisée ’12X21 : A Summer Extrapolation’. Un condensé d’art et de belles manières, à déguster tout au long du mois de juillet dans le concept-store le plus cool de l’East Paris. Rencontre.

Comment avez-vous sélectionné les artistes ?

À la base, par Antoine de Beaupré et moi. On est amis de longues dates, on souhaitait développer un projet artistique ensemble qui regroupe nos compétences, réseaux et amis. Le thème de l’été sans restriction ayant « été » retenu et l’idée du palindrome numérique 12×21 étant aussi passée par là, l’expo fut assez simple à mettre en place. Douze photographes pour célébrer l’été en douceur et avec panache ainsi qu’une petite touche d’érotisme dont je ne peux me passer. Comme nous connaissons beaucoup de photographes, il y en a 14 mais il aurait pu y en avoir 30. Nous souhaitions que cela conserve un coté simple, intime et très personnel. Tous ces photographes sont donc pour la plupart des amis et des artistes avec qui nous avons déjà travaillé auparavant. Nous apprécions la personnalité et le talent de chacun. L’idée était aussi de mélanger les générations, les photographes connus, reconnus ou pas, âgés ou plus jeunes afin qu’une vraie spontanéité puisse se dégager avec évidence de cette exposition. Ce que nous avons tous très bien ressenti lors du vernissage, d’ailleurs.

 D’où est venue cette idée ?

Je voulais développer une exposition photo sur le thème de l’été, certes bateau mais lorsque il est bien abordé, peut être séduisant. Rapidement, mais sérieusement, avec fraicheur et le désir intact et non corrompu par des réunions sans fin de mettre en place quelque chose de cool.

 Est-ce que d’autres modules découleront de ce premier ?

Absolument ! Dans la mesure où on nous a fait un très bon accueil, que nous avons mélangé des gens de tous milieux (car nous sommes contre l’esprit de chapelle) et que l’accueil fait à l’expo en elle-même semble avoir été enthousiaste, j’ai le désir de poursuivre en ce sens. Durant l’opening, j’ai eu l’idée de notre prochaine expo. Antoine a adoré et nous allons retravailler avec Michel Mallard qui nous a aussi bien aidé à réaliser le catalogue et les invitations. Ca va être très original et assez beau je crois. Ce sera donc une œuvre/expo organisée à trois et qui incorporera, cette fois, une quarantaine d’artistes (de deux univers créatifs principalement). Mais je ne peux vous en dire plus pour le moment ..

Une relation particulière avec The Broken Arm, le concept-store qui accueille l’exposition ?

Je les ai vus naître et grandir. J’aime ce qu’ils essaient de mettre en place. Je suis donc allé les voir très naturellement en leur proposant de mettre en place cette expo. Un peu comme leur premier évènement  » hors mode » qui n’intègre pas leurs clients habituels. Ils ont tout de suite été enthousiastes et nous avons pu ainsi travailler dans une belle réactivité (bouclage en deux mois !). Et puis aussi …  Je n’habite pas très loin.

Propos recueillis par Benjamin Belin
Voir les photos du vernissage

http://www.the-broken-arm.com/

The Broken Arm – 12 rue Perrée Paris III

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.