Uffie 07.11.2010

La petite fille de la bande Ed Banger a bien grandi. A 22 ans, la starlette de l’électro a déjà divorcé, fait un enfant, sorti un album et signe aujourd’hui sa première collection avec Diesel. Uffie n’est pas jet-set, elle est turbo-jet ! Questions express, pour rester dans le rythme.

Est-ce que le titre de l’album, « Sex Dreams and Denim Jeans » est une référence oedipienne (ndlr : le père d’Uffie est un ancien patron chez Lee) ou annonçait déjà la collaboration avec Diesel ?

Oulà ! Non, rien de tout ça. C’est juste mon univers. Après, c’est vrai qu’avec Diesel, notamment dans leurs campagnes « On the edge » et « Be stupid », on partage la même façon de voir les choses, de vivre. D’où l’idée d’une collaboration entre nous, sans doute.

Parle-nous justement de cette mini-collection capsule.

On a fait douze pièces ensemble, en cuir et denim. Je voulais que ce soit très rock, très adaptable. Que les filles puissent passer d’une tenue journée à une version clubbing, sans avoir à se changer. Que cela colle à notre mode de vie, tout simplement.

Toi, qui à 22 ans a déjà vécu tellement de choses fortes, qu’est-ce qui peut bien t’exciter encore pour l’avenir ?

Le risque ! J’aime tenter de nouvelles expériences. Aujourd’hui, ce ne sont plus les mêmes qu’avant. Avec ma fille Henrietta, je ne peux plus me permettre de passer toutes mes nuits dehors. Mais, j’ai encore beaucoup de premières fois à vivre, avec elle comme en musique. De ce point de vue-là, la sortie de mon premier album est une vraie réalisation. J’ai mis quatre ans à le faire, mais je suis fière d’être allée jusqu’au bout. Je ne savais pas si j’en étais capable.

Pour ce disque, tu t’es entourée de grands noms de la musique, de Pharrell à Mirwaïs, en passant par DJ Feadz. As-tu déjà des idées pour le prochain ?

J’ai déjà commencé à travailler en studio avec Mirwaïs. Je veux quelque chose de plus abouti, de plus écrit. Plus rock sûrement. Plus personnel encore.

Toi qui a choisi de poser tes valises à Paris toute jeune, en quoi la ville t’inspire-t-elle encore aujourd’hui ?

Justement, c’est drôle, mais je crois que je suis enfin prête à bouger. Paris est une ville formidable, mais je crois que j’ai besoin de clore un chapitre. Je voudrais emmener Henrietta à Londres ou à New York. Je ne suis pas encore décidée. Mais je sens que c’est le moment.

Propos recueillis par Florence Valencourt.

« Sex Dreams and Denim Jeans », Uffie.
Collection capsule Uffie pour Diesel, en vente en novembre.

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.