fbpx
retour
#PRECIOUS

Chopard Mille Miglia x Karl-Friedrich Scheufele: le moteur de la passion

Plus qu’une course automobile, une folie. Dans les années 50, celle que le grand Enzo Ferrari baptisait comme « la plus belle course du monde » voyait s’affronter les meilleurs pilotes sur une distance de 1000 Miglia, soit l’aller-retour entre Rome et Breschia. Se déroulant sur route ouverte à l’époque, elle a vu triompher les meilleurs pilotes, mais aussi hélas, connu de tragiques accidents. Trop dangereuse, la course finie par être interdite avant de renaître de ses cendres en 1988 dans une version amateur. Karl Frederich Schefeule, le co-président et propriétaire de Chopard avec sa soeur Caroline, qui nourrie en secret une autre passion que l’horlogerie (les voitures historiques de compétition et de collection), s’est emparée de cet évènement pour en devenir, non seulement le chronométreur, mais aussi le sponsor officiel. Pour l’occasion il a dessiné un chronographe, qui chaque année, renait sous une nouvelle version et dont le bracelet reprend le cuir perforé des fauteuils. Généreux avec ses 44 mm, il permet une lecture rapide, et offre une pointe d’exclusivité: seuls 1000 exemplaires sont prévus en acier, et 250 pour la versions incluant de l’or rose.

 

 

 

Chopard Mille Miglia x Karl-Friedrich Scheufele: le moteur de la passion

Plus qu’une course automobile, une folie. Dans les années 50, celle que le grand Enzo Ferrari baptisait comme « la plus belle course du monde » voyait s’affronter les meilleurs pilotes sur une distance de 1000 Miglia, soit l’aller-retour entre Rome et Breschia. Se déroulant sur route ouverte à l’époque, elle a vu triompher les meilleurs pilotes, mais aussi hélas, connu de tragiques accidents. Trop dangereuse, la course finie par être interdite avant de renaître de ses cendres en 1988 dans une version amateur. Karl Frederich Schefeule, le co-président et propriétaire de Chopard avec sa soeur Caroline, qui nourrie en secret une autre passion que l’horlogerie (les voitures historiques de compétition et de collection), s’est emparée de cet évènement pour en devenir, non seulement le chronométreur, mais aussi le sponsor officiel. Pour l’occasion il a dessiné un chronographe, qui chaque année, renait sous une nouvelle version et dont le bracelet reprend le cuir perforé des fauteuils. Généreux avec ses 44 mm, il permet une lecture rapide, et offre une pointe d’exclusivité: seuls 1000 exemplaires sont prévus en acier, et 250 pour la versions incluant de l’or rose.