fbpx
retour
#FASHION

Dominic Ciambrone X The shoe surgeon : le bottier du futur

S’agissant de sneakers, la course à l’originalité bat son plein, de collabs’ en programmes de personnalisation, les fabricants ne savent plus à quels bons soins se vouer pour continuer de plaire aux junkies. Nous nous en sommes fait, ici même, amplement l’écho. Applications, bourses d’échange, ou boutiques de geek, il existe toujours une façon de se procurer LA paire en édition limitée. Sauf que, édition limitée sous-entend que vous ne serez pas le seul. Peu à peu ont donc commencé à naître des ateliers de customisation plus ou moins sophistiqués pour que les plus exigeants puissent assouvir leur besoin de personnalisation. Mais jusqu’ici, il ne s’agissait que de peintures, de dessins, voire de surpiqures sur des chaussures déjà existantes. Jusqu’à ce qu’un jeune habitant de Los Angeles se décide à faire la même chose que les préparateurs automobiles : déconstruire un produit de grande consommation, pour le reconstruire, le personnaliser, l’optimiser avec ce qui se fait de mieux. Ainsi sont nées les baskets les plus exclusives de l’histoire. Soigneusement démontées, pièces par pièces, chacune de ces chaussures sont ensuite reconstruites à l’appui de matériaux inédits. De l’or, de l’alligator, le cuir de votre blouson, le cachemire de votre chandail ? A peu près tout ce qu’il est possible découper et coudre a été utilisé pour fabriquer les sneakers les plus fous. Engagement politique, hommage, déclaration, clin d’œil, les paires du docteur Ciambrone ont souvent un message à faire passer. Et un prix ! Comptez quelques milliers de dollars, selon les options. Sachez également que l’homme partage son savoir en proposant des stages de plusieurs jours, et un kit d’outillage complet pour devenir le bottier du futur.

Dominic Ciambrone X The shoe surgeon : le bottier du futur

S’agissant de sneakers, la course à l’originalité bat son plein, de collabs’ en programmes de personnalisation, les fabricants ne savent plus à quels bons soins se vouer pour continuer de plaire aux junkies. Nous nous en sommes fait, ici même, amplement l’écho. Applications, bourses d’échange, ou boutiques de geek, il existe toujours une façon de se procurer LA paire en édition limitée. Sauf que, édition limitée sous-entend que vous ne serez pas le seul. Peu à peu ont donc commencé à naître des ateliers de customisation plus ou moins sophistiqués pour que les plus exigeants puissent assouvir leur besoin de personnalisation. Mais jusqu’ici, il ne s’agissait que de peintures, de dessins, voire de surpiqures sur des chaussures déjà existantes. Jusqu’à ce qu’un jeune habitant de Los Angeles se décide à faire la même chose que les préparateurs automobiles : déconstruire un produit de grande consommation, pour le reconstruire, le personnaliser, l’optimiser avec ce qui se fait de mieux. Ainsi sont nées les baskets les plus exclusives de l’histoire. Soigneusement démontées, pièces par pièces, chacune de ces chaussures sont ensuite reconstruites à l’appui de matériaux inédits. De l’or, de l’alligator, le cuir de votre blouson, le cachemire de votre chandail ? A peu près tout ce qu’il est possible découper et coudre a été utilisé pour fabriquer les sneakers les plus fous. Engagement politique, hommage, déclaration, clin d’œil, les paires du docteur Ciambrone ont souvent un message à faire passer. Et un prix ! Comptez quelques milliers de dollars, selon les options. Sachez également que l’homme partage son savoir en proposant des stages de plusieurs jours, et un kit d’outillage complet pour devenir le bottier du futur.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.