fbpx
retour
#MOBILITY

Giorgio Moroder x Cizeta V16 : l’auto-radio

Si son nom ne vous dit rien, les titres qu’il a composé ont fait les grandes heures de votre vieille radio : « Call me » de Blondie ? C’est lui. « I feel Love » de Donna Summer ? Aussi. Mais aussi la BO de Top Gun, American Gigolo, Flashdance, Scarface ou Midnight Express… Pour résumer, Giorgio Moroder est le plus grand compositeur disco de la décennie 1977-1987. Une sulfateuse à hit que rien ne semblait pouvoir arrêter et auquel les Daft Punk ont toujours voué un immense culte. Au plus fort de son succès, Moroder, né à Modène, cultive également un goût immodéré pour l’automobile locale dont Lamborghini, Maserati et Ferrari sont les porte-drapeaux. A telle enseigne qu’il va décider de faire fabriquer sa propre voiture, en s’associant avec l’industriel italien, Claudio Zampolli. Ainsi naît en 1989 la Cizeta (des initiales de Zampolli), cousine lointaine de la Lamborghini Diablo dont Marcello Gandini est également le designer. Pour marquer les esprits, la Cizeta ne se contentera pas de 12 cylindres comme ses concurrentes, mais de 16, obtenu en jumelant deux V8 d’origine Lamborghini. Un poil alambiquée avec ses emprunts stylistiques maladroits et décevante en performance, la Cizeta ne connaîtra pas hélas le succès de ses glorieuses ainées et ne sera finalement produite qu’à 9 exemplaires. La première d’entre elles, propriété de l’artiste, entièrement restaurée et fiabilisée, forte de seulement 500 km, est proposée aux enchères par la maison Sotheby’s le 27 janvier prochain. Une « auto-radio » comme l’histoire en a rarement produite.

Giorgio Moroder x Cizeta V16 : l’auto-radio

Si son nom ne vous dit rien, les titres qu’il a composé ont fait les grandes heures de votre vieille radio : « Call me » de Blondie ? C’est lui. « I feel Love » de Donna Summer ? Aussi. Mais aussi la BO de Top Gun, American Gigolo, Flashdance, Scarface ou Midnight Express… Pour résumer, Giorgio Moroder est le plus grand compositeur disco de la décennie 1977-1987. Une sulfateuse à hit que rien ne semblait pouvoir arrêter et auquel les Daft Punk ont toujours voué un immense culte. Au plus fort de son succès, Moroder, né à Modène, cultive également un goût immodéré pour l’automobile locale dont Lamborghini, Maserati et Ferrari sont les porte-drapeaux. A telle enseigne qu’il va décider de faire fabriquer sa propre voiture, en s’associant avec l’industriel italien, Claudio Zampolli. Ainsi naît en 1989 la Cizeta (des initiales de Zampolli), cousine lointaine de la Lamborghini Diablo dont Marcello Gandini est également le designer. Pour marquer les esprits, la Cizeta ne se contentera pas de 12 cylindres comme ses concurrentes, mais de 16, obtenu en jumelant deux V8 d’origine Lamborghini. Un poil alambiquée avec ses emprunts stylistiques maladroits et décevante en performance, la Cizeta ne connaîtra pas hélas le succès de ses glorieuses ainées et ne sera finalement produite qu’à 9 exemplaires. La première d’entre elles, propriété de l’artiste, entièrement restaurée et fiabilisée, forte de seulement 500 km, est proposée aux enchères par la maison Sotheby’s le 27 janvier prochain. Une « auto-radio » comme l’histoire en a rarement produite.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.