retour
#FASHION

Jacques Solovière X Alexis Michalik : Acte 1, scène 1

Agile comme un chat, Alexis Michalik promène sa silhouette gracile sur le théâtre contemporain comme Jacques Solovière sur le pied masculin. Un style sur le fil, où d’une apparente simplicité surgissent les quelques détails qui tiennent le commun à distance. Se donnant la réplique, ils s’appuient mutuellement sur leurs forces respectives pour faire progresser la collection comme une intrigue. Acte 1 scène 1 avancent-ils. Le dialogue s’installe. Chacun dans son rôle. A Michalik le jeu, à Jacques Solovière le costume. Ils forment ainsi cet indissociable ensemble qui rendent le spectacle singulièrement élégant. Le propos : une vision commune du chic, que d’aucuns aiment à qualifier de « sans forcer ». Or réalité, rien n’est plus exigeant que le naturel. Des souliers, un pantalon dans lequel se niche une jolie maille. Comment faire de ce trio évident, une allure triomphante ? Il suffit d’un pli. Celui signature des souliers Solovière qui, comme celui d’un vêtement, marque d’un trait la frontière entre l’ordinaire et le merveilleux.

Jacques Solovière X Alexis Michalik : Acte 1, scène 1

Agile comme un chat, Alexis Michalik promène sa silhouette gracile sur le théâtre contemporain comme Jacques Solovière sur le pied masculin. Un style sur le fil, où d’une apparente simplicité surgissent les quelques détails qui tiennent le commun à distance. Se donnant la réplique, ils s’appuient mutuellement sur leurs forces respectives pour faire progresser la collection comme une intrigue. Acte 1 scène 1 avancent-ils. Le dialogue s’installe. Chacun dans son rôle. A Michalik le jeu, à Jacques Solovière le costume. Ils forment ainsi cet indissociable ensemble qui rendent le spectacle singulièrement élégant. Le propos : une vision commune du chic, que d’aucuns aiment à qualifier de « sans forcer ». Or réalité, rien n’est plus exigeant que le naturel. Des souliers, un pantalon dans lequel se niche une jolie maille. Comment faire de ce trio évident, une allure triomphante ? Il suffit d’un pli. Celui signature des souliers Solovière qui, comme celui d’un vêtement, marque d’un trait la frontière entre l’ordinaire et le merveilleux.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.