fbpx
retour
#DESTINATION

Los Enamorados X Ibiza : les amoureux du cool

Sans doute cet hôtel est-il le meilleur résumé de la nouvelle hôtellerie « cool » de l’époque. Vintage, veggie friendly, expérimental, inclusif, fonctionnant en circuit court, les amoureux (« enamorados » en espagnol) Rozemarijn de Witt et Pierre Traversier ont réussi en quelques saisons à imprimer leur goût et leurs envies à un boutique hôtel où tout à une histoire. Promenant depuis des années leur œil affûté sur les brocantes du monde entier, ils ont réussi ce double pari du foisonnement désordonné et du style. Pop, rough, rock, nomade, traditionnel ou kitsch, la cohabitation improbable des décorations est un modèle de télescopage. Il faut dire que le couple incarne aussi parfaitement l’idée. Beaux, féru d’un chic « effortless », on sent que cet hôtel n’est jamais que le prolongement d’eux même. Lui l’ancien basketteur pro parisien et elle l’ancienne rédactrice de magazine de décoration hollandaise, ont promené leur nonchalance millimétrée dans chaque recoin des neuf chambres, où tout est à vendre. Ne cherchez ni TV, ni minibar. Profitez à la place d’une mixologie inventive et d’une cuisine délicate, concoctée par un jeune chef voyageur. Les pieds dans une eau turquoise comme cette île en est ourlée, la bâtisse blanche typique des ouvrages locaux des années 50 ressemble à une grande maison de pêcheur. D’ailleurs vous pouvez aller pêcher de bon matin avec eux si le cœur vous en dit, tout comme finir la journée à cheval. Une baie protégée au nord de l’île, loin du brouhaha et des travers bien connus de la destination, abrite ce qui pourrait cette année plus que jamais, être un refuge idéal.

Los Enamorados X Ibiza : les amoureux du cool

Sans doute cet hôtel est-il le meilleur résumé de la nouvelle hôtellerie « cool » de l’époque. Vintage, veggie friendly, expérimental, inclusif, fonctionnant en circuit court, les amoureux (« enamorados » en espagnol) Rozemarijn de Witt et Pierre Traversier ont réussi en quelques saisons à imprimer leur goût et leurs envies à un boutique hôtel où tout à une histoire. Promenant depuis des années leur œil affûté sur les brocantes du monde entier, ils ont réussi ce double pari du foisonnement désordonné et du style. Pop, rough, rock, nomade, traditionnel ou kitsch, la cohabitation improbable des décorations est un modèle de télescopage. Il faut dire que le couple incarne aussi parfaitement l’idée. Beaux, féru d’un chic « effortless », on sent que cet hôtel n’est jamais que le prolongement d’eux même. Lui l’ancien basketteur pro parisien et elle l’ancienne rédactrice de magazine de décoration hollandaise, ont promené leur nonchalance millimétrée dans chaque recoin des neuf chambres, où tout est à vendre. Ne cherchez ni TV, ni minibar. Profitez à la place d’une mixologie inventive et d’une cuisine délicate, concoctée par un jeune chef voyageur. Les pieds dans une eau turquoise comme cette île en est ourlée, la bâtisse blanche typique des ouvrages locaux des années 50 ressemble à une grande maison de pêcheur. D’ailleurs vous pouvez aller pêcher de bon matin avec eux si le cœur vous en dit, tout comme finir la journée à cheval. Une baie protégée au nord de l’île, loin du brouhaha et des travers bien connus de la destination, abrite ce qui pourrait cette année plus que jamais, être un refuge idéal.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.