retour
#DESTINATION

Mc Laren Paris X Edouard Schumacher : bienvenue à la maison

En inaugurant une toute nouvelle concession, Édouard Schumacher poursuivait sa logique de mêler espace automobile et espace de vie. Après un loft à Neuilly dédié à Bugatti, c’est au tour de la marque anglaise de haute performance Mc Laren de profiter d’un salon, aussi beau que celui d’un hôtel, sur les hauteurs de Saint-Cloud. Une approche différente, qui donne un sérieux coup de vieux aux espaces de vente habituels, et qui permet au client de se sentir accueilli différemment.  A l’image de ce que l’on peut voir dans l’horlogerie et dont Édouard Schumacher est un fin connaisseur, la vente se drape ici de nouveaux atours aux antipodes des normes en vigueur. Pour des automobiles aussi sculpturales que les Mc Laren (la rarissime Senna présentée ces jours-ci en est une belle illustration), la correspondance avec les formes du mobilier sonnait comme une évidence. Luminaires de Tom Dixon, fauteuil de Martin Visser, ou série spéciale de Rimowa suggèrent instantanément au visiteur que rien n’est ici du au hasard. Sans doute trouve-t-on ici une des clefs de son succès.

Mc Laren Paris X Edouard Schumacher : bienvenue à la maison

En inaugurant une toute nouvelle concession, Édouard Schumacher poursuivait sa logique de mêler espace automobile et espace de vie. Après un loft à Neuilly dédié à Bugatti, c’est au tour de la marque anglaise de haute performance Mc Laren de profiter d’un salon, aussi beau que celui d’un hôtel, sur les hauteurs de Saint-Cloud. Une approche différente, qui donne un sérieux coup de vieux aux espaces de vente habituels, et qui permet au client de se sentir accueilli différemment.  A l’image de ce que l’on peut voir dans l’horlogerie et dont Édouard Schumacher est un fin connaisseur, la vente se drape ici de nouveaux atours aux antipodes des normes en vigueur. Pour des automobiles aussi sculpturales que les Mc Laren (la rarissime Senna présentée ces jours-ci en est une belle illustration), la correspondance avec les formes du mobilier sonnait comme une évidence. Luminaires de Tom Dixon, fauteuil de Martin Visser, ou série spéciale de Rimowa suggèrent instantanément au visiteur que rien n’est ici du au hasard. Sans doute trouve-t-on ici une des clefs de son succès.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.