retour
#DESTINATION

Menorca experimental X Dorothée Meilichzon : la montée au ciel

C’est grâce à des gens comme eux que la France continue de tenir la dragée haute à l’hôtellerie restauration mondiale. Puiser ailleurs le meilleur des inputs en sachant les réadapter aux couleurs locales, garder ses grands yeux curieux toujours ouverts, L’expérimental group fondé par quatre copains en 2007 reste fidèle à sa recette initiale. Et dès lors qu’il a s’agit de s’attaquer à ce joyau de la Méditerranée qu’est Minorque, ils se sont posés encore et toujours les mêmes questions : de quoi a-t-on envie ? Et de quoi n’a-t-on surtout pas envie ! Pour répondre à ces questions, ils se sont attaché les services de Dorothée Meilichzon, leur fidèle architecte qui s’est avant toute chose plongée dans l’histoire et la culture de l’île pour en saisir l’essence. Il en résulte une splendide ferme historique, réhabilité mais pas trop pour conserver intacte sa patine, à une encablure d’une crique sauvage ourlée d’une eau bénite, qui n’attends que nos corps fatigués de citadins désabusés. Décoration minimale aux couleurs oubliées, où l’ombre portée de Miro n’est jamais loin, cuisine du jardin et de ses arômes uniques ciselée par un français, piscine de belle facture, l’endroit adossé à quelques oliviers invite à une prodigieuse flânerie contemplative.

Menorca experimental X Dorothée Meilichzon : la montée au ciel

C’est grâce à des gens comme eux que la France continue de tenir la dragée haute à l’hôtellerie restauration mondiale. Puiser ailleurs le meilleur des inputs en sachant les réadapter aux couleurs locales, garder ses grands yeux curieux toujours ouverts, L’expérimental group fondé par quatre copains en 2007 reste fidèle à sa recette initiale. Et dès lors qu’il a s’agit de s’attaquer à ce joyau de la Méditerranée qu’est Minorque, ils se sont posés encore et toujours les mêmes questions : de quoi a-t-on envie ? Et de quoi n’a-t-on surtout pas envie ! Pour répondre à ces questions, ils se sont attaché les services de Dorothée Meilichzon, leur fidèle architecte qui s’est avant toute chose plongée dans l’histoire et la culture de l’île pour en saisir l’essence. Il en résulte une splendide ferme historique, réhabilité mais pas trop pour conserver intacte sa patine, à une encablure d’une crique sauvage ourlée d’une eau bénite, qui n’attends que nos corps fatigués de citadins désabusés. Décoration minimale aux couleurs oubliées, où l’ombre portée de Miro n’est jamais loin, cuisine du jardin et de ses arômes uniques ciselée par un français, piscine de belle facture, l’endroit adossé à quelques oliviers invite à une prodigieuse flânerie contemplative.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.