retour
#FASHION

Stella McCartney X Will Sweeney : la no-gender collection

Pionnière d’une mode plus responsable au sens large, la fille de l’empereur de la pop anglaise pousse d’un cran sa vision de la mode de demain. Comment ? En décidant que sa nouvelle collection serait A-gender. Comprenez, à l’endroit de tous. Si en termes de message, il est facile d’adhérer à cette belle idée, en termes de fabrication, elle pose quelques problèmes évidents. Mais en choisissant de miser sur un over size de pièces plutôt orientées « street », la créatrice évite le piège des manches trop courtes ou de la poitrine trop large. Tout le monde est logé à la même enseigne. Une démarche qui a plu à l’artiste iconoclaste londonien Will Sweeney. Chantre d’une bande dessinée colorée et délirante, il fût l’un des premiers à « dégenrer » ses personnages en affublant leur visage d’objets totalement iconoclastes (chaussures, légumes, meubles…). On retrouve sa touche psychédélique en imprimé sur des t-shirt et des chemises aux proportions généreuses comme la génération d’aujourd’hui les embrasse. Arty, drôle et conforme aux valeurs de l’époque, cette collection intitulée « shared » est disponible sur le site de la créatrice.

Stella McCartney X Will Sweeney : la no-gender collection

Pionnière d’une mode plus responsable au sens large, la fille de l’empereur de la pop anglaise pousse d’un cran sa vision de la mode de demain. Comment ? En décidant que sa nouvelle collection serait A-gender. Comprenez, à l’endroit de tous. Si en termes de message, il est facile d’adhérer à cette belle idée, en termes de fabrication, elle pose quelques problèmes évidents. Mais en choisissant de miser sur un over size de pièces plutôt orientées « street », la créatrice évite le piège des manches trop courtes ou de la poitrine trop large. Tout le monde est logé à la même enseigne. Une démarche qui a plu à l’artiste iconoclaste londonien Will Sweeney. Chantre d’une bande dessinée colorée et délirante, il fût l’un des premiers à « dégenrer » ses personnages en affublant leur visage d’objets totalement iconoclastes (chaussures, légumes, meubles…). On retrouve sa touche psychédélique en imprimé sur des t-shirt et des chemises aux proportions généreuses comme la génération d’aujourd’hui les embrasse. Arty, drôle et conforme aux valeurs de l’époque, cette collection intitulée « shared » est disponible sur le site de la créatrice.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.