fbpx
retour
#FASHION

Supreme x Emilio Pucci : le kaléidoscope de l’été

Quel point commun y a-t-il entre une marque italienne centenaire et un empereur contemporain du sportswear ? Rien en apparence. Mais en réalité, c’est oublier que Pucci s’est fait remarquer la première fois en 1947 avec du sportswear en fournissant ses tenues de ski aux imprimés colorés au magazine Harper’s Bazaar lors d’un shooting devenu légendaire. Dans les années 70 ses silhouettes taillées dans des fibres élastiques, confortables et remarquables, en font la coqueluche de la jet-set italienne. Puis Pucci va connaître des fortunes diverses au gré des modes. Un peu oubliée ces derniers temps, elle renoue habilement avec le devant de la scène en se mariant à Supreme, le roi de la collab’. Et ça fonctionne plutôt pas mal !

Supreme x Emilio Pucci : le kaléidoscope de l’été

Quel point commun y a-t-il entre une marque italienne centenaire et un empereur contemporain du sportswear ? Rien en apparence. Mais en réalité, c’est oublier que Pucci s’est fait remarquer la première fois en 1947 avec du sportswear en fournissant ses tenues de ski aux imprimés colorés au magazine Harper’s Bazaar lors d’un shooting devenu légendaire. Dans les années 70 ses silhouettes taillées dans des fibres élastiques, confortables et remarquables, en font la coqueluche de la jet-set italienne. Puis Pucci va connaître des fortunes diverses au gré des modes. Un peu oubliée ces derniers temps, elle renoue habilement avec le devant de la scène en se mariant à Supreme, le roi de la collab’. Et ça fonctionne plutôt pas mal !

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.