retour
#DESTINATION

The Albers X Miramonti Boutique Hotel : que ton rêve vienne

La scène commence ainsi : James Bond incarné par Roger Moore en combinaison jaune poussin dévale à ski les pentes enneigées tel un moniteur, poursuivi par un bataillon de vilains. De sauts ridicules en trucages maladroits, cette scène de l’Espion qui m’aimait ne marquera pas les annales de la cascade cinématographique. En revanche, son panorama…tutoie les cieux. Et c’est précisément ce qui a poussé Carmen et klaus Alber à y faire jaillir, l’un des plus spectaculaires hôtels de montagne qui soit. Niché aux fins fonds du Sud Tyrol, au cœur des Dolomites, le Miramonti est un nid d’aigle. Vue à couper le souffle, Spa sans doute dans le top 5 mondial, cuisine élégante, l’endroit incarne la pureté qui nous recherchons en ces temps post-contaminés. Un bol d’air, perché à 1250m, où l’on aimerait couler des heures heureuses à contempler les cimes. Couchers de soleils légendaires, forêt comme les propose les fonds d’écran, la vue des chambres n’invite pas à en sortir. D’autant que la décoration, chic et efficace, renvoie un superbe écho aux matières minérales environnantes. En cuisine, la frontière italo-autrichienne est ténue. Vous n’échapperez pas aux pâtes savoureuses, rassurez-vous. Mais vous serez tout aussi happé par les épices montagneuses que le chef distille avec clairvoyance. Inutile de revenir sur la provenance locale des produits, bien fou qui irait les chercher ailleurs. Si évidemment les destinations montagneuses ont les faveurs de l’hivers, nous aurions tendance à vous recommander celle-ci pour l’été. Car nappée d’un manteau blanc, sans doute perd-on un peu de la sophistication de l’endroit.

The Albers X Miramonti Boutique Hotel : que ton rêve vienne

La scène commence ainsi : James Bond incarné par Roger Moore en combinaison jaune poussin dévale à ski les pentes enneigées tel un moniteur, poursuivi par un bataillon de vilains. De sauts ridicules en trucages maladroits, cette scène de l’Espion qui m’aimait ne marquera pas les annales de la cascade cinématographique. En revanche, son panorama…tutoie les cieux. Et c’est précisément ce qui a poussé Carmen et klaus Alber à y faire jaillir, l’un des plus spectaculaires hôtels de montagne qui soit. Niché aux fins fonds du Sud Tyrol, au cœur des Dolomites, le Miramonti est un nid d’aigle. Vue à couper le souffle, Spa sans doute dans le top 5 mondial, cuisine élégante, l’endroit incarne la pureté qui nous recherchons en ces temps post-contaminés. Un bol d’air, perché à 1250m, où l’on aimerait couler des heures heureuses à contempler les cimes. Couchers de soleils légendaires, forêt comme les propose les fonds d’écran, la vue des chambres n’invite pas à en sortir. D’autant que la décoration, chic et efficace, renvoie un superbe écho aux matières minérales environnantes. En cuisine, la frontière italo-autrichienne est ténue. Vous n’échapperez pas aux pâtes savoureuses, rassurez-vous. Mais vous serez tout aussi happé par les épices montagneuses que le chef distille avec clairvoyance. Inutile de revenir sur la provenance locale des produits, bien fou qui irait les chercher ailleurs. Si évidemment les destinations montagneuses ont les faveurs de l’hivers, nous aurions tendance à vous recommander celle-ci pour l’été. Car nappée d’un manteau blanc, sans doute perd-on un peu de la sophistication de l’endroit.

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.