fbpx

La 74ème édition du Festival de Cannes aura tenu toutes ses promesses. Après l’annulation de l’édition 2020, cette nouvelle Quinzaine avait démarré à plein régime avec une cérémonie d’ouverture incarnée par le jury de Spike Lee et l’hommage à Jodie Foster. Sur les emblématiques marches du Palais des Festivals, les réalisateurs, acteurs et leurs équipes se sont succédés deux semaines durant, et l’on retiendra notamment le duo Camille Cottin & Matt Damon, Virginie Efira venue présenter ‘Benedetta’ de Paul Verhoeven, ou la sensation ‘Supremes’ d’Audrey Estrougo. À l’approche du clap de fin, c’est ‘OSS 117’ de Nicolas Bedos, avec Jean Dujardin et Pierre Niney, qui avait les faveurs du public, alors que ‘Titane’ de la Française Julia Ducournau provoquait une véritable onde de choc sur la Croisette. Ce samedi 17 juillet, elle remportait cependant la Palme d’Or du jury, devenant par la même occasion la deuxième femme de l’histoire du festival à décrocher la récompense suprême, après Jane Campion en 1993 pour ‘La Leçon de Piano’. Autre belle surprise, la victoire de Renate Reinsve, jeune actrice norvégienne qui décroche le prix d’interprétation féminine pour son rôle dans ‘Julie (en 12 chapitres)’ de Joachim Trier. Le prix d’interprétation masculine a quant à lui été attribué à Caleb Landry Jones pour ‘Nitram’ de Justin Kurzel. On notera également le prix de la mise en scène attribué à ‘Annette’ de Leos Carax (avec Marion Cotillard et Adam Driver), sans oublier le Grand Prix du Jury attribué à Asghar Farhadi pour ‘Un héros’ ex aequo avec Juho Kuosmanen pour ‘Compartiment n°6’. Retour sur la Quinzaine en quelques montées des marches…

Photos: Justin Personnaz
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.