fbpx

Cartier aurait difficilement pu trouver meilleur lieu pour présenter sa nouvelle collection, Clash [Un]limited. À Berlin, la maison de haute joaillerie a pris ses quartiers dans un édifice inattendu et à l’histoire tout aussi éclectique : le bunker du collectionneur Christian Boros. Construit en 1942, ce mastodonte posé en plein milieu de la capitale allemande a eu bien des vies : abri anti-aérien, entrepôts pour fruits exotiques (d’où son surnom de « bunker banane ») ou encore club fétichiste… Aujourd’hui foyer de la collection Boros, le bunker accueille de nombreuses expositions d’art contemporain entre ses murs d’1,50m d’épaisseur. Le cadre parfait pour sublimer cette nouvelle collection, petite sœur émancipée de la ligne Clash de Cartier lancée en 2019. Avec Clash [Un]limited, l’heure est aux contrastes et à une radicalité assumée. Cette semaine, la maison a invité, deux jours durant, une poignée d’amis français et internationaux à un parcours à la découverte de cette collection incarnée par la belle Lily Collins. Parmi eux, Lou Doillon, Cécile Cassel, Sonia Sieff, Kiddy Smile, Maeva Giani Marshall, Vassili Schneider, l’actrice Vanessa Kirby (The Crown) ou la boxeuse Ramla Ali. Le soir venu, la maison ponctuait la journée d’un dîner intimiste mis en musique par l’envoûtante Celeste.

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.