Au mois d’octobre, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris inaugurait une grande rétrospective dédiée à Hans Hartung, l’un des grands précurseurs de l’art abstrait. Le vernissage de l’exposition (la première de cette envergure en France depuis 1969), avait alors rassemblé de grands noms de l’art et de la culture, à l’image de Jacques Villeglé, Yan Pei-Ming ou Larry Clark. Dans le cadre de cette exposition-événement, la Fondation Hartung-Bergman présentait hier, en avant-première, le film réalisé par Romain Goupil et co-écrit avec Thomas Schlesser, directeur de la Fondation. Produit par ARTE et Les Poissons Volants, “Hans Hartung, la fureur de peindre” sera diffusé sur la chaîne franco-allemande ce 17 novembre à 16h55 (à regarder également sur arte.tv jusqu’au 15 janvier prochain). Invités par ARTE, une poignée de privilégiés ont pu découvrir le film au Goethe Institut de Paris. Parmi eux, le comédien Louis Garrel, le musicien Dominique Mahut, le sociologue Michel Wieviorka ou l’historienne Laurence Bertrand Dorléac. Après la projection, tous se sont retrouvés au Musée d’Art Moderne pour une visite nocturne de l’exposition “Hans Hartung, la fabrique du geste” en présence de la commissaire Odile Burluraux.

“Hans Hartung, la fureur de peindre”, un film de Romain Goupil, diffusion sur ARTE le 17 novembre 2019 à 16h55 et sur arte.tv

Photos: Ayka Lux
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.