Qui ne connaît pas, de près ou de loin, l’œuvre d’Alberto Giacometti? On a tous en tête les sculptures emblématiques de l’artiste suisse né en 1901. Aujourd’hui, on peut désormais pénétrer dans son atelier, dont tous les éléments, du chevalet à son matelas en passant par certains pans de murs, ont été conservés par sa femme Annette. Une reconstitution fidèle que l’on trouve dans l’Institut Giacometti, nouvellement inauguré dans le quartier du Montparnasse, à quelques encablures du lieu où se trouvait l’atelier d’origine de l’artiste. Situé dans un hôtel particulier du XIVème arrondissement, l’Institut présidé par Catherine Grenier (également directrice de la Fondation Giacometti) propose une immersion dans l’œuvre de Giacometti, et expose notamment les “Femmes de Venise” réunies pour la première fois en France. Également centre de recherche en histoire de l’art, l’Institut Giacometti compte 350 sculptures et un total de 80 peintures, dont le portrait de son grand ami Jean Genet. L’inauguration du lieu avait déjà fait grand bruit avant le jour J, ainsi on ne s’étonnait pas de voir quelques unes des figures majeures de l’art contemporain présentes ces 19 et 20 juin. Parmi elles, les artistes Martial Raysse, Annette Messager et Christian Boltanski, le galeriste Yvon Lambert, la directrice de la Tate Modern Frances Morris, ou le collectionneur Jean Pigozzi. En point d’orgue de deux jours d’inauguration, l’Institut accueillait la grande Patti Smith pour un concert intimiste en ces lieux qui s’imposent déjà comme un incontournable de tout amoureux de l’art.

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.