Si vous faites partie des quelques vingt mille abonnées de Bettina Rheims sur Instagram, vous aurez remarqué le hashtag par lequel elle commence désormais chacun de ses posts : #mycameraisaweapon, traduisez “mon appareil photo est une arme”. Depuis les années 1980, son travail photographique bouscule les codes de la représentation de la femme et de son corps. Un travail politique, en un sens, illustré par des travaux comme “Gender Studies” en 2011 ou “Détenues” (2014), une série de portraits de femmes incarcérées. Ainsi sa rencontre avec les Femen en 2017 relève de l’ordre de l’évidence. En collaboration avec l’écrivain Serge Bramly, Bettina Rheims signe “Naked War”, un projet exposé chez Xippas Gallery où elle transpose l’activisme politique du groupe féministe sur les murs de la galerie. Avec la simplicité de portraits sur fond blanc, l’impact de la photographie est total : les Femen portent toutes un message peint sur leur torses nus mais dénué de tout érotisme. “Personne ne me soumet”, “Délivrez-nous du mâle”, autant de messages puissants qui se lisent non plus dans l’espace public mais dans le champ de l’art contemporain avec cette exposition à voir jusqu’au 25 novembre.

www.xippas.com

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.