Les habitués le savent, le Bal Jaune orchestré par la Fondation d’entreprise Ricard et Beaux Arts Magazine est un incontournable de la semaine marathon de la FIAC. Si l’année dernière, Colette Barbier et Fabrice Bousteau avaient offert une fête “bariolée” à leurs invités (en présence de Scarlett Johansson !), cette année le carton d’invitation mentionnait un dress code “élastique” pour le moins énigmatique. Un concept que l’on comprend mieux une fois passée la porte du Palais Brongniart ce vendredi 20 octobre – à moins bien sûr que vous soyiez arrivés après minuit. Entremêlés dans les colonnes du Palais de la Bourse, de larges pans de tissus (bleu, jaune, vert) donnent l’impression d’avoir mis les pieds dans un jeu de ficelle géant – un flashback vers ce jeu de l’enfance que l’on doit à l’artiste Jonathan Binet. Bien sûr, les heureux convives au dîner qui a précédé la soirée ont eu tout le loisir de découvrir la scénographie colorée avant tout le monde. Et du monde, il y en avait ce soir-là. On aura quand même pu apercevoir dans la foule quelques visages familiers comme Sophie Calle (qui fêtait quelques jours plus tôt l’inauguration de son exposition au Musée de la Chasse et de la Nature) ou la chorégraphe Blanca Li visiblement très à l’aise sur les énormes coussins gonflables parsemés dans l’immense salle. Rare soirée de la semaine de l’art où règne une ambiance bonne enfant générale, la fête a vu se succéder aux platines les talents Silver Spoon, le duo Jaffna et Irène Dresel, soutenue par l’action de mécénat culturel de la société Ricard, le Ricard S.A Live Music. Tout un programme !

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.