Pour fêter l’ouverture de sa dernière exposition, “Baka” dans la galerie de la rue de Turenne, Takashi Murakami et Emmanuel Perrotin ont uni leur forces pour ajouter un peu de couleur au morne d’une soirée parisienne pluvieuse. “Baka” marque le retour de l’artiste à la galerie Perrotin de Paris trois ans après l’exposition “Learning the Magic of Painting” et la quatorzième exposition personnelle de l’artiste japonais depuis sa rencontre avec Emmanuel Perrotin en 1993. Exceptionnellement, l’exposition investit la Salle de Bal de la galerie, un espace habituellement fermé au public et accessible seulement sur rendez-vous. Le personnage emblématique de Murakami, Mr. DOB, est encore une fois sous le feu des projecteurs avec six nouveaux portraits inspirés par les personnages de dessins animés Sonic et Mickey Mouse. Les absents au vernissage pourront eux aussi se targuer d’avoir rencontré l’artiste grâce à deux autoportraits humoristiques présentés dans le cadre de l’exposition jusqu’au 21 décembre. Une exposition qui invite le visiteur dans l’imaginaire coloré de Murakami, peuplé de monstres et de personnages de manga. Parmi eux, sa nouvelle sculpture, “Devil Ko2”, dernier-né de sa série de sculptures manga hyper-sexualisées réalisées à taille humaine. L’exposition s’étend au sous-sol et invite le visiteur à “plonger dans un univers aquatique” à travers deux “Fish Paintings” de plus de 10 mètres de long, présentés pour la première fois en Europe et inspirées du motif original d’un vase de la dynastie Yuan. Murakami introduit aussi deux œuvres d’une nouvelle série ayant pour motif les fleurs : les Panda Flower Ball. Sans surprise, le vernissage de l’exposition a attiré une foule de collectionneurs et aficionados, à commencer par Claire Laffut, Sophie Calle ou Johan Creten, alors que le même soir ouvrait la 46ème édition de la FIAC…

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.