Vernissage Fiac 2011

Grand Palais

18.10.2011
#art

Sous la grande nef du Grand Palais, on se bouscule dans les prestigieuses allées de la FIAC 2011. A l’affût d’une nouvelle pépite artistique ou d’une valeur établie de l’art, chacun y trouve son compte. La nouveauté de cette édition qui se veut plus internationale que jamais: faire cohabiter les galeries établies et les plus jeunes dans un lieu unique. Finie la Cour Carrée du Louvre, le Grand Palais a restauré des salles à l’étage où les galeries les plus tendance exhibent les oeuvres des jeunes talents : ACDC, Maccarone, Andre Kreps, Karma International du côté de l’étranger marquent les esprits avec éclat, alors que du côté Français on retrouve Bugada & Cargnel, Loevenbruck ou Martine Aboucaya. Une belle distribution à laquelle s’ajoute les galeries qui ont reçu le soutien du Groupe Galeries Lafayette. Parmi elles, la Galerie allemande Johann König qui met en avant Helen Martin.
Au rez-de-chaussée, les fantasmagories urbaines de JR rivalisent avec les vertigineuses tours gothiques de Wim Delvoye. On se régale des sages toiles de Liu Wei chez Almine Rech, alors Kamel Mennour reste fidèle aux rondeurs d’Anish Kapoor. La Toute-Puissante Gagosian affiche, elle, avec opulence les oeuvres des plus grands toutes générations confondues : Calder, Hirst, Murakami, Picasso, Warhol ou Cy Twombly.
La FIAC, c’est aussi hors les murs dans le jardin des tuileries avec le Parc des Sculptures, mais aussi dans le Jardin des Plantes qui s’acclimate fraîchement à l’art contemporain. Une vraie semaine artistique à suivre de près et qui se propage dans tout Paris.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.