Après une année de travaux de rénovation, le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris a enfin réouvert ses portes, quelques jours avant la FIAC. Il présente jusqu’au 1er mars prochain une importante exposition dédiée à l’un des précurseurs de l’art abstrait : Hans Hartung. “La fabrique du geste”, sous la direction artistique d’Odile Burluraux, présente un ensemble de trois cents œuvres, principalement des peintures mais aussi photographies et documents, dans un parcours thématique et chronologique. Il s’agit là de la première exposition majeure consacrée à l’artiste allemand – dont l’œuvre s’étend sur 70 ans ! – depuis sa dernière grande rétrospective dans un musée français en 1969. Les invités de Fabrice Hergott, directeur du Musée d’Art Moderne, Daniel Malingre, président de la Fondation Hartung Bergman – citons Larry Clark, Emmanuel Perrotin, Jacques Villeglé, Jean-Michel Othoniel, Johan Creten ou Pierre Assouline – se sont tous retrouvés après l’inauguration pour un dîner privé au Bistrot de Paris…

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.