VERNISSAGES CAMILLE HENROT, DAVID HOMINAL & LATIFA ECHAKHCH

Galerie Kamel Mennour

05.02.2014
#art

« Raconter l’histoire de la création de l’univers, tel est le défi que Camille Henrot s’est donné avec Grosse Fatigue. Grosse en effet est la fatigue de celle qui, à l’image du titan Atlas, s’est elle-même condamnée à devoir porter tout le poids du monde sur ses seules épaules. Mais les sombres fardeaux solitaires ne sont-ils pas destinés lorsqu’ils sont manipulés par un artiste à devenir aussi légers, beaux et fragiles qu’une bulle de savon ? Tenir le monde dans le creux de sa main%u2026 flottant sans effort à la surface de la paume comme si, par l’entremise de discrets pouvoirs magiques, l’artiste avait réellement pu ressusciter du fond des âges la jeunesse de l’humanité, aube magistrale que l’on croyait trop
lointaine pour pouvoir être encore aperçue mais captivant néanmoins toute notre attention aussi facilement qu’une lanterne magique le regard d’un enfant. »

En parallèle, la galerie Kamel Mennour vernissait, mercredi soir dernier, les expositions de David Hominal et de Latifa Echakhch.

Photos: Virgile Guinard
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.