Axel Huynh Axel Huynh Paris 11 18.06.2013 #lifestyle

Axel Huynh a fondé l’agence CRAZYBABY!, laboratoire de tendances axé sur la recherche perpétuelle de nouveaux talents, qu’il met en relation à l’occasion d’événements prestigieux et originaux. Il choisit ce soir l’atelier Brancusi pour lancer la cuvée prestige Alpha du champagne Jacquart, une grande première pour ce lieu d’avant-garde qui fera office d’écrin de célébration. Rencontre avec un haut perché.

Axel en quelques mots ?

CRAZYBABY!, mon agence. Elle existe depuis plus de 12 ans,  et c’est le résultat de beaucoup d’années passées à travailler dans la communication événementielle. Son objectif est d’organiser les soirées les plus innovantes de la capitale.

Comment expliques-tu l’importance que revêt le volet RP dans la stratégie de com d’une marque ?

Un des piliers fondamentaux est de réussir à mutualiser des personnalités différentes et captivantes sur notre réseau de relations publiques. C’est vraiment un des éléments  déterminants de la communication en général et qui est l’un des piliers de Crazy Baby. Mon agence cherche à mettre en lien des personnalités (art, ciné, création, mode) et les marques / journalistes. On créé des ponts et on imagine des stratégies de buzz qui permettent de regrouper ces contacts et de susciter un contenu événementiel inattendu. On veut trouver les acteurs clés de la création, les mixer, les mettre en scène, les relier entre eux, et créer une sorte de rendez-vous entre ces personnalités. Cet échantillonnage de population va créer une tension créative qui va donner à l’événement plus de peps et de force.

Tes affinités à toi, comment les créent-tu ? Quelles qualités t’attaches-tu à promouvoir – artistique, mondaine, business ?

Ce qui me motive, c’est de pouvoir continuer à m’amuser dans mon travail. j’ai la chance de m’être créé le « dream job » qui me permet de choisir mes projets et d’avoir la liberté de switcher avec aisance d’un projet à un autre. C’est ça qui me motive et me tient en haleine.

Qui constitue ton réseau ?

Des amis de milieux très différents, des créatifs, des graphistes, des musiciens…Ce sont des gens qui gravitent autour de moi, un peu comme une Factory à la Warhol.

Tu es beaucoup sorti. Est-ce que cela t’a aidé a te créer un réseau, et par extension à créer ton agence ?

Oui, complètement. CRAZYBABY! est un laboratoire de tendances qui permet de mettre en scène des énergies nouvelles. Je suis comme une tête chercheuse de personnalités. Quand les marques viennent nous voir, ils veulent savoir quelles sont les dernières tendances. Il y a une dimension créative, artistique et sensorielle dans notre démarche et il ne s’agit pas de faire de l’événementiel pour faire de l’événementiel, il faut qu’il y ait du sens, de la profondeur. Je suis moins un directeur d’agence qu’un créateur d’émotions. On est là pour susciter une émotion.

Y a-t-il eu des rencontres qui ont eu un impact sur ton parcours ?

A 18 ans j’ai défilé pour Jean-Paul Gaultier, et cette rencontre m’a permis de réaliser que je voulais travailler dans l’événementiel et la communication. Ce qui est stimulant dans mon travail, c’est de rencontrer chaque jour des gens créatifs et tous différents les uns des autres. Amy Winehouse par exemple.

Qui recevrais-tu dans ton salon mondain ?

Marie-Antoinette, Andy Warhol, Colette, Jennifer Eymère, Olympia Le-Tan, Natalia Vodianova, Zoé Zaldana et Jeremy Scott.

Peux-tu nous en dire plus sur ta soirée de ce soir ?

On fait un événement à l’Atelier Brancusi qui est situé au centre Georges Pompidou. C’est le premier événement que l’on organise dans ce lieu, on y dévoile la cuvée prestige Alpha de la maison Jacquart, une marque de champagne contemporaine créé en 1964.

Propos recueillis par Salomé Jartoux.

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.