Inauguration de la galerie l’Ecurie et vernissage « Tendre violence »

44, rue Lucien Sampaix - Paris Xe

06.02.2014
#art

Qu’il s’agisse des compressions de César, des mobiles de Calder (et sa première art car BMW suivie longtemps après par celle de Jeff Koons) jusqu’à la chaise à porteur Citroën imaginée par Ora-Ïto ou la caisse à savon Vuitton dessinée par Starck, l’art contemporain et le design ont toujours joué avec les codes automobiles pour imaginer le futur de la mobilité.

Normal donc que la très festive équipe de l’agence l’Écurie en soit venue, hier soir, à ouvrir les portes de sa propre galerie d’art, quelque part sur l’autoroute de son succès.

Pour sa première, elle invite l’artiste Thomas Lélu à présenter «Tendre Violence», une exposition regroupant des capots de voitures sur lesquels ont été collées des photographies de femmes tirées de magazines érotiques. Une association pour le moins évidente mais qui, selon le plasticien, annulerait le symbole de puissance et de virilité, par simple constat arithmétique. Affirmation à vérifier avant le 5 mars, au 44 rue Lucien Sampaix, Paris Xème.

Photos: Michael Huard

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.