La galerie Bugada & Cargnel accueille le « Panorama Zéro » de Théo Mercier Galerie Bugada & Cargnel 23.02.2017 #art

Endossant le rôle de l’explorateur-philosophe, Théo Mercier livre avec « Panorama Zéro » sa première exposition solo à la galerie Bugada & Cargnel, lieu d’exposition créé il y a quinze ans par Claudia Cargnel et Frédéric Bugada et qui représente désormais l’artiste. Nombreux étaient les invités et amis venus découvrir les sculptures et photographies installées dans un espace-temps interrogeant la fabrique de l’Histoire et la notion d’obsolescence. Ses œuvres, sculptures ou objets d’origine mêlant amphores antiques, boulets de canon et pneus, flottent dans un équilibre fragile, comme pour décrire l’instabilité de nos vies. De quoi donner à réfléchir à un public ami comme la musicienne Rebeka Warrior (Sexy Sushi) avec qui il collabore sur des mises en scène, et attirer l’œil expert de grands collectionneurs tels que Denise Lévy, ou encore de Colette Barbier, directrice de la Fondation d’entreprise Ricard. Une assistance hétéroclite qui s’est rencontrée, s’est mélangée et s’est interrogée, tout comme l’artiste, sur ces « machines à démonter le temps ».

« Panorama Zéro », du 24 février au 22 avril 2017 à la galerie Bugada & Cargnel

Photos: Inès Manai

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.