Le Bal Jaune 2015

Hôtel Salomon de Rothschild

23.10.2015
#art

Point d’orgue électrique de la semaine FIAC, le Bal Jaune instigué par la Fondation d’entreprise Ricard et Beaux-Arts magazine a réinvesti cette année les beaux salons de l’Hôtel Salomon de Rothschild le temps d’une fête… animale.

L’art contemporain ne prend pas la poussière et nous le fait savoir tous les ans pendant la foire, en la faisant. Bien que cette saison les fêtes n’aient pas franchement abondé dans la ville lumières, les indispensables étaient bien au rendez-vous (Christie’s, Perrotin, Studio des Acacias…), avec pour épicentre festif celle que personne ne raterait en dessous de 40 de fièvre : le Bal Jaune.

Sacrosainte folie nocturne, la bacchanale s’est dégustée dans les règles de l’art avec le grand diner de Yannick Alleno, la remise du Prix de la Fondation à Florian Pugnaire et David Raffini et, bien sûr, la party -musicale sinon rien – avec cette année encore un plateau des plus réjouissants : Woodini, Yuksek, Aloha Orchestra, Hyacinthe, Gradbrothers, Brynjoflur et Nôze. Un enchantement ponctué des oeuvres de Caroline Mesquita et de Julien Salaud. Et oui, tout ça.

Lire l’interview de Fabrice Bousteau, Rédacteur en Chef de Beaux-Art magazine et co-fondateur du Bal Jaune : http://www.saywho.fr/intimes/237/fabrice-bousteau/

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.