Si le dicton populaire veut que tous les chemins mènent à Rome, c’est pourtant vers Venise que l’on a cette semaine pu constater un important flux migratoire. Alors que la 58ème édition de la Biennale de Venise ouvrira ses portes au public dans les prochains jours, voilà que tous ceux qui sont quelqu’un ont entrepris le voyage – en avion, en train, en bateau, en gondole – jusqu’à la Sérénissime pour avoir le privilège de découvrir les expositions en avant-première. Alors qu’on s’émoustille déjà du succès du Pavillon Français par Laure Prouvost (qui sera inauguré officiellement ce jeudi 9 mai), c’est à la table de la Collection Pinault qu’il fallait se trouver en cette première soirée de festivités. Le dîner, devenu un incontournable de la parenthèse vénitienne, a notamment réuni les artistes Camille Henrot, Martial Raysse, Xavier Veilhan, Eva Jospin, Jean-Michel Othoniel, Sophie Calle, les collectionneurs Maja Hoffmann et Jean Pigozzi ou le commissaire d’exposition Hans-Ulrich Obrist. Pour cette nouvelle édition de la Biennale, la Collection Pinault frappe encore un grand coup en invitant Luc Tuymans au Palazzo Grassi pour sa première exposition personnelle en Italie, et présente à la Punta della Dogana une exposition collective “Luogo e Segni”, dont le commissariat est assuré par son directeur Martin Bethenod.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.