Il est des événements qu’il ne faut absolument pas manquer. C’est le cas d’AD Intérieurs, depuis huit ans le rendez-vous incontournable des amoureux d’architecture et de design d’intérieur. Organisée pour la seconde fois à la Monnaie de Paris, l’exposition, cette année intitulée « L’art de la matière », n’a pas failli à sa réputation prestigieuse. Alors que le soleil couchant diffusait ses rayons ocre dans le ciel parisien, l’œil du visiteur tout juste arrivé s’émerveillait déjà devant « The Droplet », installation de Marcos Lutyens posée dans la cour d’honneur du 11 Quai de Conti. Commande de The Harmonist, l’œuvre sonore, d’où s’échappe de la vapeur d’eau sensibilisant au réchauffement climatique, invitait déjà à la contemplation et à la réflexion. Après quelques minutes les yeux en l’air, le parcours se poursuit au premier étage dans les salons d’apparat du XVIIIème siècle transformés par les dix talents choisis par AD. En enfilade, les univers se succèdent et ne se ressemblent pas. On entre les yeux grand ouverts dans la chambre surréaliste de Maurizio Galante et Tal Lancman comme on ne peut pas s’empêcher de sourire à la découverte de la « lingerie métal-pop » de Rodolphe Parente d’abord pour la sophistication inattendue apportée à cette pièce si « banale » puis pour son extraordinaire sol en mosaïque. Le boudoir en panoramique du duo Oitoemponto nous enveloppe de son papier peint japonisant, alors que la chambre de marbre de Mathieu Lehanneur joue entre classicisme et futurisme – buste de droïde à l’appui. Entre dedans et dehors, la soirée d’inauguration a réuni créateurs et personnalités du design, de Julien Desselle à Pierre Hardy en passant par le make up artist Peter Philips, Rabih Kayrouz, ou la belle Aymeline Valade. Avant de quitter les lieux, un dernier tour sous les lustres de Mathieu Lustrerie, ultime festin visuel avant de retrouver la normalité de notre journée.

Photos: Valentin le Cron
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.